SEFCO

Recherche auteur désespérément !

img018.jpgimg019.jpgimg020.jpg

Madame Soulard, de Matha, m’a remis cette chanson, que chantait sa grand’mère, en me demandant si elle était de Goulebenéze. Je ne la connaissais pas, elle ne figure pas dans la liste des 400 textes figurant dans notre livre « Goulebenéze le charentais par excellence » paru au Croît vif. 

J’ai donc interrogé mon ami Charly Grenon, dont les connaissances en culture saintongeaise sont très étendues, et voici ce qu’il m’a répondu :  

« Ce pourrait être du Goulebenéze, car elle est bien tournée, quoique certains mots patois me laissent perplexes : « yes » pour « thiés » ou « thiellés » par exemple, ou encore « y » pour « jhe » dans la dernière strophe du 6ème et dernier couplet, mais cela peut être des avatars de transcription dans ce terroir angérien où l’influence poitevine se fait quelquefois sentir …
 Il y a aussi parfois des pieds en trop pour que ça colle avec l’air de « En revenant de la revue », mais là encore ce peut être postérieur au texte original.  Il me semble aussi que cela pourrait être de l’Abbé Esteffe (René Gaël) … car il s’agit manifestement de l’inauguration de la statue de Régnaud dont il a fait un peu le thème central de sa célèbre chanson « Les perots ». Souvenons-nous qu’il fut professeur à Saint-Jean d’Angély (de 1896 à 1910), curé de Courcelles, et parolier de nombreuses chansons de cette veine.  »

Il est vrai que qu’il s’agit de la transcription d’un texte oral, ce qui constitue une source d’erreurs. Pour ma part je pencherais plutôt pour l’Abbé Esteffe, plus que pour Goulebenéze. Mais je ne suis sûr de rien. Quelqu’un a-t-il des informations ?  Pierre Péronneau

Un commentaire »

  1. Célestin Beurdassou dit :

    A moun’ avis ,qu’é rinque l’avis d’ine teite de sot , ol é point Goulebenèze , pas thielle affeire, qu’é bein ghentille, mé qu’ol é déjha de la misaye de patoés aveuc dau Français . Jhe cré point que min-me aveuc la darnière moque qui bronse , y z’ou auri pas feit !!!
    étou l’abbé Esteffe coume décit maît’ Geurnon ? Jh’en sais de reun jh’éti pas néssu ! Preuve qu’ol é pas moé non pius !

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

aurore57 |
polo67 |
rwandanostalgie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Oliverchris dreaming of Quebec
| Stutzheim-Offenheim
| dahirafemmesmouridesbayefal...