SEFCO

Quart d’heure charentais : Charly Grenon raconte Couzinet

sdc12790.jpgsdc12793.jpgsdc12792.jpg 

Mercredi 5 mai 2010, c’est d’Émile Couzinet qu’il est question. Couzinet est né en 1896 à Bourg sur Gironde. Le cinéma muet fait son apparition, et très jeune il devient projectionniste ambulant. Puis il fonde une société de distribution de films et crée un circuit de salles à Saintes, La Rochelle, Bordeaux, Toulouse et Agen.
En 1923, il lui est demandé de tourner un film publicitaire pour relancer le spectacle des arènes de Saintes. Le film eut un tel succès que lors du spectacle il y eut plus de 20 000 personnes qui se bousculèrent pour entrer.
Au début des années 30 il devient actionnaire majoritaire du Casino de Royan, dont il transforme les entrepôts en studio de cinéma. En 1939 il tourne son premier film, « Le club des fadas », avec les acteurs traditionnels de Marcel Pagnol : Charpin, Robert Vattier. Pendant la guerre il tourne trois films : L’intrigante, Andorra et Le brigand gentilhomme.
Après la destruction de Royan il s’installe à Bordeaux et ses nouveaux studios sont équipés des matériels les plus modernes : on parle d’Hollywood sur Gironde. Il tourne une vingtaine de films, en s’entourant toujours de la même équipe. Il fait tourner Robert Lamoureux, Jean Carmet, Jean Tissier …
Son nom et ses films ont été synonymes de divertissement populaire, jusqu’à l’arrivée de la Nouvelle vague dans les années 50.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

aurore57 |
polo67 |
rwandanostalgie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Oliverchris dreaming of Quebec
| Stutzheim-Offenheim
| dahirafemmesmouridesbayefal...