SEFCO

Le languéyaghe

 Peur Cadet Rabistoque

PEURMIER AVARTIS’MENT :
A vouére thieu mot mis en émolé peur Rabistoque , les souldats d’la prise de bet , de l’empougnade et d’la piaughé sont déjha jhuché dret sus z’eux sotilles , peuvant r’torné d’assiant : Ol é quession de « langue » , voué, mé pas de thielles des Saintongheais ni des Poét’vins ! O s’aghit d’ine langue vour qui se re – queuneutront, m’en doute !

DUZIEME AVARTIS’MENT :
Thielle paghe peurait feire zire aux ghens délicats et aux queunailles . Dizez zeu d’angher vouére t’a la bourgne si ol a in rat pris . Thielle affeire n’é point peur les jhabots t’en suc d’orghe !
Tout dau long , o s’ra quession de ghoret et o s’douèt ,quant on cause de « nout’ monsieur » ,de seugnifié l’ raspect à la compagnée. Jhe z’ou feit dont, in grous cot et peur de bon : Seyisse sauf, le raspect que jhe vous doé !!!

ARMARCIMENT’ à Maîtresse Anne Marie qui m’a sarvit in écrivaghe dau an-nées 1900 por appoué de c’que jh’va saqué asteur , en d’souc :

Oute foué et anneu encouére dans thieques endrets , les ghorets chopiant ine madadie que les crétiens z’eu douniant . Les drôles coume les bitons , les vieux coume les jhénes , teurtous étiant sujhet à thielle mauveiseté. In queunaille beulait y ? Les fames n’en diziant : O yi pousse ine dent , m’en doute ! Oub’ : Coument é tout la lune ? Pasque suivant les lunâs ,o s’peuvait qu’in drôlard éyisse ine crise de vars et là, dame, falait z’y feire mangher d’la gueurne d’quouée oub’ de ghiromon .
Les dents et les vars! Les vars et les dents, jhe z’ou avons jh’y entendu des cots ! Ol é thielle maladie des vars, que l’monde douniant’ aux ghorets , pasque , de thiés temps, les pot’ à débouére ( et à démangher) étiant veursés sus les formogheaux et que nos miniss’tes se roliant à min-me, voére , ne faziant point la fine goule peur n’en mangher : « Si peu que n’on prend, o cale teurjhau l’jhabot » Dau « si peu », y n’en preniant jhusqu’a athiuché la veursée dau pot. Ampré ,si o strouvait ine délive de beurqueugne , oub’ in charquoé de canet beulugheant de beulôs , o fanissait de les veurti . ( jhe vous avi prév’nus !)
Si , les crétiens qu’aviant l’var ( le solitaire : Taenia solium , por thiés qui queneusant la meisse en latin )  profitiant pus yière, deveniant piat coume ine ouéye qu’a chopé la piâtrelle, les ghorets z’eux, ol é dans la viande que thiés les achets s’ensauviant et pouniant des pustules . Les naurins ne veniant pas beun , les veurats et les treues vouliant pius s’accoubier et la chaircuit’rie valait reun . Le monde qui n’en manghiant chopiant l’var et o r’couminçait teurjhau et s’en qu’o césse , coume les impousitions !

Les mondes avant oyut queuneussance de thielle affeire en 1380, déjha ! . Ol é à thieu moument qu’ol a t’oyu les peurmiers langueyeurs qu’aviant la charghe de langueyer.
De c’qui revint’a dire, d’aller argarder et pautrigner la losse en la goule des ghorets, avour qui sont teurjhou de thieu monde et qu’ol é pas bin çartain qui seyissiant en accord aveuc des magniéres de min-me .

langueyaghe.jpg 

O se châfrait le « languéyage oub’ languyage  des pourceaux». N’on disait encouére en 1870, qu’in ghoret étit « ladre » quant au languéyaghe , sus la foére, par devant le monde appiloté , le languéyeur voéyait des pustules sus sa langue .Thieu l’houme fazait bader la goule à n’in ghôret, por z’y magné la losse , les pougnes t’à calet , oub’ aveuc in mouche né .
A thieu sujhet , si paraît qu’o se dit , à n’ in drôle qu’a in tirjhus beurdouéré d’morche : « Te vouéla aveuc  in biâ langayoux » Beurnensio !. « O s’pôrait que les ((languaouistes)) nous disiant si ol é ateusté thieuque part entre louére é ghironde ,vouére jholi’ment pius loin ! »
De thiés temps la malbouffe et les amburgheurs n’étiant pas t’inventés …. Jhe va m’ trempé, ine routie , jhe seus gueudé d’la ghoraye peur in moument !                       C Rabistoque 21/01/2009

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

aurore57 |
polo67 |
rwandanostalgie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Oliverchris dreaming of Quebec
| Stutzheim-Offenheim
| dahirafemmesmouridesbayefal...